Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / banque centrale / Grèce : vers une « chypriation » ?
Il s’agit d’un véritable coup d’Etat financier qui vient de se dérouler le 04/02 alors qu’Alexis Tsipras était reçu le jour-même à l’Elysée. La BCE a décidé de couper les liquidités à la Grèce sans sommation (ou presque). Voilà ce qui se passe quand on veut s'attaquer à la dette en zone euro !

Grèce : vers une « chypriation » ?


Il s’agit d’un véritable coup d’Etat financier qui vient de se dérouler le 04/02 alors qu’Alexis Tsipras était reçu le jour-même à l’Elysée. La BCE a décidé de couper les liquidités à la Grèce sans sommation (ou presque). Voilà ce qui se passe quand on veut s’attaquer à la dette en zone euro !

Quand la BCE met ses menaces à exécution

Plus de source de financement pour la Grèce, ainsi en a décidé la BCE. Pour Politis.fr, il s’agit d’un « coup d’État financier de la BCE contre la Grèce », même si les banques grecques pourront toujours bénéficier de l’accès à l’aide à la liquidité d’urgence (ELA) pendant 25 jours…

En même temps, ce n’est pas une très grande surprise dans la mesure où suite à une rencontre avec le ministre des Finances grec, Yanis Varoufakis, la BCE avait annoncé « qu’elle n’accepterait plus les obligations d’Etat grecques en échange de ses opérations de financement ». Cette décision implique que la question du (re)financement des banques grecques sera désormais assumé par la banque centrale grecque. Normal nous direz-vous, si la grecque ne veut pas payer ses dettes (enfin il est plutôt question de la restructurer)…

Les conséquences

Yanis Varoufakis indiquait déjà en décembre 2014 qu’un gouvernement mené par Syriza devrait s’attendre à des menaces de la BCE. La décision était certes attendue, mais abrupte et les marchés ont été pris de court et n’ont pas eu le temps de se retourner.
Résultat, le journal lecho.be évoque un véritable « krach des banques grecques ». Suite à la décision de la BCE, la Bourse d’Athènes a en effet ouvert en forte baisse ce jeudi, le principal indice de la Bourse d’Athènes enregistrant de 5,66% après avoir ouvert sur une chute de 9%.

Chypre, puis la Grèce… Avec la peur que l’insolvabilité des banques se propage, l’or reprend tout naturellement sa place de valeur refuge et se renforce. Dailyforex.com indique « Le cours de l’or s’est renforcé mercredi, pour la première fois depuis trois jours, l’attrait de sa capacité d’actif refuge suite à la décision de la BCE d’augmenter la pression sur la Grèce réduisant la force du dollar U.S. ».
L’or qui est toujours le meilleur rempart à la dévaluation monétaire et le meilleur moyen de protection en cas de faillites bancaires…

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

banque centrale europeenne BCE quantitative easing dévaluation euro

La BCE continue de casser la machine euro : une bonne nouvelle pour l’or ?

À quelques jours de Noël, la BCE réadapte “l’annonce faite à Marie” en la transformant …