tous les viagra generique secrets de la facon acheter priligy france qui vous acheter levitra fait mal et non seulement acheter cialis pas cher
Accueil / GLOSSAIRE / Alliages de l’or et couleurs

Alliages de l’or et couleurs


On allie l’or la plupart du temps à d’autres métaux pour former ce que l’on appelle un alliage, de façon à le rendre plus résistant et à varier sa couleur. L’or pur est bien évidemment utilisé mais il est plutôt réservé à l’usage d’investissement, comme pour les lingots ou certaines pièces de monnaie (les pièces d’or canadienne par exemple).

Pour désigner les proportions de métal précieux (de métal “fin”) de tels alliages, on utilise la notion de “titre”. Ainsi, la législation française de 1994 n’autorise l’appellation “Or” que pour les alliages dont le titre est supérieur ou égal à 750/1000, en deçà, c’est l’appellation “alliage d’or” qui doit être
employée. 750/1000 signifie que dans 1000 g d’alliage (1 kg de métal) il y a toujours 750 g d’or fin (pur), les 250 g manquants pouvant être constitués de différents métaux purs additionnels :
• l’or vert comprend 250 ‰ d’argent. (les “recettes” peuvent varier)
• l’or gris (ou or blanc) qualifie en fait divers alliages ; il peut comprendre, par exemple, 250 ‰ de palladium ou bien 250 ‰ de nickel .
• l’or jaune comprend 125 ‰ d’argent et 125 ‰ de cuivre.
• l’or rose comprend 90 ‰ d’argent et 160 ‰ de cuivre. (les “recettes” peuvent varier)
• l’or rouge comprend 250 ‰ de cuivre
• l’or bleu comprend 250 ‰ de fer ou de cobalt
• l’or violet comprend 250 ‰ d’aluminium.