Publicité

La valeur des pièces d’or ne se dément pas, mais il y a pièce en or et pièce en or d’investissement. Sur Loretlargent.info, nous passons régulièrement au crible les nouvelles pièces d’or frappées par la Monnaie de Paris en les comparant à des pièces d’investissement classiques. Aujourd’hui, nous vous proposons une battle : 50 euros Napoléon III de la Monnaie de Paris versus 50 Francs Napoléon III tête nue “vintage” pour savoir laquelle constitue le meilleur placement.

Valeur historique et numismatique : avantage 50 francs Napoléon III

50 euros Napoléon III - Monnaie de Paris
50 euros Napoléon III - Monnaie de Paris

50 euros Napoléon III : une pièce anachronique

Avec cette pièce « façon ancienne » issue de la nouvelle collection « de Clovis à la République », la Monnaie de Paris fait référence à différentes époques en n’hésitant pas à mélanger les styles. L’aspect martelé et rogné de la 50 euros Napoléon III ne rappelle aucune pièce de l’époque napoléonienne… Sauf si le graveur a voulu faire référence aux Louis d’or (ceux que l’on frappait jusqu’à Louis XVI) et qui présentent peu ou prou le même aspect. Dans ce cas, la pièce est d’un anachronisme total…
Le franc germinal et les premiers napoléons ayant été frappés sur de nouvelles presses modernes, même usées, les pièces de cette époque n’ont jamais eu cet aspect rogné et martelé.

Sur le coup, Christian Lacroix à qui a été confié le design de la pièce a été mal inspiré ou mal documenté. La 50 euros Napoléon III multiplie les incohérences historiques et numismatiques. Si le couturier voulait jouer la carte de l’histoire, il aurait dû faire référence au style des pièces d’une seule et même époque. Quitte à redessiner la pièce, il aurait pu exprimer pleinement son talent créatif en conservant les références de base du Napoléon 50 francs, mais pas mélanger l’aspect de pièces de deux époques différentes.

Dans la même série « de Clovis à la République », la 50 euros Napoléon 1er comporte aussi des approximations d’ordre numismatique. Le choix des abeilles sur le revers peut prêter à confusion, car même s’il s’agit d’un symbole utilisé par Napoléon 1er, pour un numismate novice, les abeilles peuvent plutôt faire référence au différent monétaire (signature du graveur) d’Alfred Renouard Debussière (1834-1860), directeur de l’atelier de Strasbourg. Il aurait donc été plus judicieux de choisir un élément de la symbolique du Premier Empire qui ne prête pas à confusion.

Publicité

50 francs Napoléon III tête nue : une pièce chargée d’histoire

Frappée entre 1855 et 1859, la 50 francs Napoléon III tête nue est à elle seule une pièce d’histoire. Déjà, c’est la première pièce de 50 francs de notre histoire monétaire. Ensuite, elle préfigure l’avènement de l’Empire. Elle marque la transition entre deux périodes : la Deuxième République de Louis-Napoléon illustrée par le Louis-Napoléon 20 francs (frappé en 1852) et le paroxysme impérial de Napoléon III, représenté par la 50 francs Napoléon III tête laurée (frappé entre 1862 et 1867).

Investissement : avantage 50 francs Napoléon III tête nue

50 euros Napoléon III : une pièce survendue qui ne fait pas le poids

Avec un titre de 920 ‰ et un poids de 8.45 g (7,77 grammes d’or pur , donc 1/4 d’once), la 50 euros Napoléon III de la Monnaie de Paris est proposée aux collectionneurs avec une prime élevée à l’achat : son prix en grammes d’or contenu est beaucoup plus élevé que la valeur actuelle du cours de l’or. Là encore, un anachronisme : le titre de la 50 francs Napoléon III à laquelle la 50 euros Napoléon III veut faire référence est de 900 ‰, titre d’usage entre 1803 et 1914.

D’après la cotation AuCOFFRE.com, le prix spot (contenance en or) de la 50 euros Napoléon III est la moitié de son prix de vente. Autrement dit, la pièce est vendue (prix direct d’achat auprès de la Monnaie de Paris) deux fois plus cher que le prix de sa contenance en or. La pièce est vendue avec une prime de plus de 73% !

Et cette prime élevée à l’achat ne va pas évoluer dans le bon sens pour ses propriétaires. C’est typiquement le genre de pièce « à collection » (et non pas « de collection ») qui se revendra sans prime sur les places de marché européennes et qui représentera même une forte perte pour son acheteur. C’est une pièce qui va vite perdre son intérêt et de sa pseudo rareté (qui ne repose que sur un faible tirage) car elle sera très vite remplacée par de nouveaux produits issus de nouvelles collections, aussi éphémères que nombreuses.

Comme souvent pour les nouvelles pièces de la Monnaie de Paris, l’établissement s’est octroyé les services d’un artiste de renom (Christian Lacroix) pour accompagner la sortie de la pièce. Mais les acheteurs paient surtout la griffe du couturier pour se retrouver avec une pièce sans prime, au prix de son poids en or à la revente.

Il s’agit d’une pièce destinée à des « collectionneurs modeurs » non avertis et pas à des épargnants cherchant à sécuriser leur épargne.

50 francs Napoléon III : une pièce de poids

50 Francs Napoléon III tête nue
50 Francs Napoléon III tête nue

La 50 francs Napoléon III pèse 16.07 g, soit 14.51 grammes d’or pur (presque une demi-once), avec un titre de 900‰, titre choisi à l’époque pour correspondre aux exigences du système décimal. Pour environ 100 euros de plus, on a deux fois plus d’or avec la 50 francs classique.

La prime de la 50 francs Napoléon III avoisine les 23% (cotation AuCOFFRE.com). Une prime très abordable avec un potentiel d’évolution des plus intéressants, surtout quand on sait qu’il est très difficile de trouver une telle pièce en bon état, et qu’elle est de plus en plus rare. En effet, les 50 francs Napoléon III ayant eu cours en France et ayant beaucoup circulé, elles se sont beaucoup abîmées et aujourd’hui encore, on continue de fondre les pièces trop usées.

Un 50 francs Napoléon III est beaucoup plus recherché qu’un 50 euros Napoléons III tiré à 1500 exemplaires qui, faute d’histoire et malgré un parfait état de conservation, sera vite oublié.

Fiscalité : faux avantage à la 50 euros Napoléon III

Avec sa prime très élevée à l’achat (plus de 73%), la 50 euros Napoléon III peut être revendue chez des professionnels avec une prime encore plus élevée. Avec une prime supérieure à 80%, la pièce sort du registre de l’or d’investissement qui bénéficie d’avantages fiscaux. Elle sera considérée comme une pièce de collection, et dans ce cas il faudra s’acquitter en plus de la TVA. Un comble pour une pièce payée déjà très cher !

En revanche, comme il s’agit d’une pièce ayant cours légal, il est possible en théorie de vendre la 50 euros Napoléon III sans taxe en-dessous de 5000 euros, mais en théorie, et c’est bien ça le problème. Aucune boutique ne propose de telles subtilités fiscales et les pièces sont taxées dès le premier euro.

Ce qu’il faut retenir

la 50 euros Napoléon III n’est pas une pièce d’investissement, c’est une pièce pour collectionneurs non avertis, survendue avec une prime énorme à l’achat et qui se revendra dans quelques années (qui perd donc près de la moitié de sa valeur à la revente).

la 50 francs Napoléon III est une pièce de placement idéale, avec une vraie valeur historique, qui séduit à la fois les investisseurs et les numismates. C’est une pièce très recherchée dont les spécimens en bon état sont rares et dont la prime abordable a un bon potentiel d’évolution.

Où acheter un Napoléon 50 francs Napoléon III tête nue ?

Infographie comparative entre la 50 francs Napoléon III et la 50 euros Napoléon III
(cliquer sur l’une ou l’autre pièce pour voir les avantages et les inconvénients de chaque pièce)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici