Publicité

En pleine crise Covid-19, la demande de transformation d’or papier en or physique a explosé. Les détenteurs de contrats futurs or (ETF) ont plus que jamais demandé à être livrés. A New-York, COMEX a dû faire appel à ses collègues de Londres (LBMA)…et surtout beaucoup communiquer pour rassurer sur la réalité des stocks d’or disponibles

Les ETF or couverts très partiellement en or physique

Le volume d’or papier échangé ou détenu ne correspond pas à une réalité d’or physique. La couverture n’est jamais de 100%. En effet, le détenteur d’un contrat futur en or a la possibilité d’échanger son or papier en dollars ou de se faire livrer l’or physique correspondant. Dans les faits, on trouve dans les coffres de la Comex 243 tonnes d’or physique. Et depuis de nombreuses années, on tourne à une moyenne de 5 000 contrats COMEX 100 (GC) qui demandent à être transformés en or physique soit 16 tonnes d’or environ. Les stocks de la bourse new-yorkaise de l’or sont donc très largement suffisants.

Covid 19 en mars 2020 : ruée sur les livraisons d’or

Selon les observateurs du marché, au mois de mars, la demande de transformation du papier en or physique double. Au mois d’avril, on passe à quasiment 16 000 contrats délivrés en or, soit 98,5 tonnes d’or. A partir de la fin mai, c’est plus de 50 000 contrats qui se présentent pour une livraison à venir : plus de 160 tonnes d’or. Les spécialistes du marché de l’or affirment qu’entre mars et juin près de 100 000 contrats ont demandé la livraison effective de plus de 300 tonnes d’or !

Source: www.GoldChartsRUs.com

Comment COMEX a pu trouver tout cet or physique ?

Dans le monde de l’or, l’exchange spécialisé dans l’or n’a pas une grande réputation de transparence. Comme on peut le lire dans cet article du BullionStar, ils sont nombreux à estimer qu’il n’était pas possible que les coffres COMEX se remplissent d’or délivrable en pleine période COVID avec des circuits logistiques au ralenti et une industrie aurifère confinée. Bien évidemment, quand vous demandez à être payé en or physique sur vos contrats futurs COMEX 100, on ne vient pas vous livrer vos lingots ou vos onces d’or devant chez vous. On vous assure que l’or est bien stocké dans des réserves ou des coffres-forts. Des dépositaires sont agréés, ils disposent de réserves sécurisées à New-York (Brink’s Inc.,JP Morgan Chase, HSBC USA, Manfra, Tordella & Brookes (MTB), Malca-Amit USA, Loomis International (US) Inc. ). Mais encore fallait-il disposer d’or.

COMEX demande de l’or à LBMA

En fait, l’américain sentant la pression augmenter sur ses contrats futurs se serait adressé à son collègue anglais LBMA. Il lui a demandé de lui mettre à disposition des stocks d’or ce qu’il a accepté de faire. Le britannique a affirmé mettre tout en œuvre pendant le confinement pour acheminer l’or physique jusqu’à New-York. Là aussi, de nombreux professionnels doutent de la réalité de cette promesse.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici