Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Revue de web / Revue du web du 06 septembre
Le cours de l’or est toujours soumis aux incertitudes liées à la possibilité d’une intervention en Syrie, mais l’actualité c’est l’intérêt que continue de susciter le métal jaune auprès des banques centrales comme des particuliers.

Revue du web du 06 septembre


Le cours de l’or est toujours soumis aux incertitudes liées à la possibilité d’une intervention en Syrie, mais l’actualité c’est l’intérêt que continue de susciter le métal jaune auprès des banques centrales comme des particuliers.

Les minières ont à nouveau le vent en poupe
D’après le fonds Global Gold & Precious (repris par Finance) qui cible principalement les mines d’or SA, les mines d’or présentent un potentiel sans précédent, nous apprend cet article Finances de L’Express ce jeudi 05 septembre. La raison de ce regain d’intérêt par le fonds GG&P ? « C’est un secteur dont personne ne veut actuellement ! », confie son gérant Alain Corbani, en bon contrarien ! Les actions dans les mines d’or correspondent plus à une logique d’investissement que d’épargne sécuritaire.

L’or a toujours le vent en poupe auprès des banques centrales…
Que cet article (qui nous cite en référence dans les commentaires, merci !) qualifie d’avides. L’auteur, Maxence Dagher, prend en exemple la Russie et le Kazakhstan qui viennent de renflouer leurs réserves aurifères pour le 7ème mois consécutif.
On regrette juste que l’article ne donne pas plus de chiffres éloquents sur l’achat d’or des banques centrales. Chiffres que l’on pourra par ailleurs trouver facilement dans les statistiques du World Gold Council.
Dans un autre article du 03 septembre, le même auteur évoque le rôle déterminant des réserves d’or de la Chine dans la guerre des monnaies.

… et auprès des voleurs
Le quotidien Sud-Ouest nous apprend ce jour qu’un gang de malfaiteurs qui sévissait dans la région de Bayonne et qui avait dérobé entre juillet 2011 et octobre 2012 des bijoux en or à des personnes âgées vient d’être condamné. La bonne nouvelle c’est que les bijoux vont pouvoir être remis à leurs propriétaires. On ne le dira jamais assez : l’inconvénient des bijoux en or, c’est que, contrairement aux pièces, c’est ostentatoire !

De l’or en vrac…
L’Inde pourrait vendre l’or de temples pour freiner la chute de sa monnaie, nous apprend le site suisse RTS, une bien triste façon d’essayer de faire grimper la roupie…
En Floride, une famille chanceuse a mis la main sur 230.000 euros de pièces d’or trouvées dans l’épave d’un navire échoué après un ouragan au tout début du 18e siècle.
Enfin et en bref, la Monnaie de Paris lance encore une « nouvelle » pièce de 500 euros en or  dans la collection « Valeurs de la République ». Rien de nouveau, rien d’innovant, un faux effet rareté avec un tirage limité à 25 000 exemplaires mais la Monnaie de Paris nous inonde tellement de nouveautés que ces pièces n’ont rien qui puisse attirer le collectionneur ou le numismate. Quant à l’épargnant et l’investisseur, il pourra sans doute acquérir la pièce en seconde main, à un prix plus élevé, et pas sûr qu’il puisse la revendre avec une belle prime qui aura bien du mal à monter.

Et de l’argent !
Car il ne faut pas oublier que l’argent, dont les mines arriveront à expiration d’ici une vingtaine d’années et qui ne se recycle pas, est une valeur d’avenir. Lire à ce sujet l’excellent article de James Turk (une référence dans le domaine), qui décrit une tendance haussière sur trente ans : « l’argent a potentiellement un avenir spectaculaire ».

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Revue du web du 28 décembre : 2019 année de crise ?

Cette fin d’année est fortement agitée du côté de Wall Street. Difficile de comprendre ce …