tous les viagra generique secrets de la facon acheter priligy france qui vous acheter levitra fait mal et non seulement acheter cialis pas cher
Accueil / Cours de l'or / Impact de l’économie mondiale sur le cours de l’or en 2016 et prévisions 2017
demande or 2016 WGC
Demande totale en or en 2016 (c) World Gold Council

Impact de l’économie mondiale sur le cours de l’or en 2016 et prévisions 2017


Le World Gold Council (Conseil Mondial de l’Or) et le LBMA (London Bullion Market Association) viennent tous deux de publier des rapport, l’un sur l’impact des facteurs économiques sur le marché de l’or en 2016 et le second sur les prévisions du cours de l’or 2017. Selon les deux organisations spécialistes de l’or, les tendances de 2016 devraient se poursuivre en 2017, avec la même prise de gain.

Tendances générales de la demande en or en 2016

Le rapport annuel du World Gold Council fait ressortir les tendances de l’offre et de la demande en or pour 2016. La demande totale en or a totalisé 4 308,7 tonnes en 2016, son plus haut sommet depuis 3 ans et une hausse de 2% par rapport à 2015.

demande or 2016 WGC
Demande totale en or en 2016 (c) World Gold Council

Avec une hausse spectaculaire de 70% par rapport à l’année précédente, la demande en ETF a atteint 531,9 tonnes, le deuxième plus haut niveau jamais enregistré. Cette augmentation a toutefois été tempérée par une baisse de la demande de la bijouterie et des achats des banques centrales. La demande annuelle de lingots et de pièces de monnaie en or (1 029.2 tonnes) a globalement été stable, avec une légère reprise en fin d’année.

Demande totale en or par secteurs
Demande totale en or par secteurs (c) World Gold Council

Au total, le prix de l’or a terminé en hausse de 8% en 2016, avec un joli pic de 25% fin septembre. La prise de gains par de nombreux investisseurs (ETFs) était inévitable au 4e trimestre, surtout du côté US, avec la remontée des taux directeurs et le discours “rassurant” de Donald Trump.

Points forts de la demande

Deuxième meilleure année pour les ETFs

Le point le plus marquant a été un pic de la demande en or d’investissement (or papier, ETFs adossés à l’or, fonds négociés en bourse), qui a atteint un plus haut niveau depuis 2012 et conduit à l’augmentation de la demande globale et du prix de l’or.

C’est la première fois que la demande en or d’investissement a largement dépassé celles des autres secteurs, et ce durant trois trimestres consécutifs. Cette tendance a été constatée lors du rapport du 2e trimestre 2016, suite au Brexit.

En dépit de sorties au 4e trimestre (les investisseurs étaient “rassurés” par le discours de Trump et la remontée des taux directeurs), la demande en or d’investissement a augmenté de 70% par rapport à 2015.

En novembre 2016, il y a en effet eu un revirement brutal avec des sorties (prises de gain) totalisant 193,1t. Les fortes entrées annuelles en ETFs ont été tempérées par des sorties nettes au 4e trimestre.

demande ETFs or 2016
Demande en ETFs en 2016 (c) World Gold Council

L’élection présidentielle américaine a marqué un tournant dans les décisions des investisseurs, qui a surpris la plupart des analystes. La rhétorique stimulante de Trump sur la croissance, l’espoir suscité par la perspective de la remontée des taux d’intérêt US et un dollar plus fort ont déclenché des sorties pour des prises de bénéfices chez certains investisseurs, et une forte correction du prix de l’or qui est tombé à 1,126 $ / oz en décembre.

Avec la montée des populismes, de multiples élections et référendums en Europe et les conséquences encore incertaines du Brexit, les investisseurs sont restés plus fermes sur leurs positions. A ce sujet, le World Gold Council cite même un sondage IPSOS dans lequel 89% des Français disent ne pas être satisfaits de leur gouvernement.

Stabilité de la demande en pièces et lingots

La demande annuelle en lingots et pièces d’or d’investissement en 2016 s’est élevée à 1 029,2 tonnes, soit une baisse de 2% par rapport à 2015. La demande a été exceptionnellement calme jusqu’au dernier trimestre de l’année, de nombreux investisseurs particuliers (pour la plupart chinois) ayant attendu que les les prix baissent.

Au 4e trimestre, en glissement annuel, la demande de la Chine (284,6 tonnes) a augmenté de 86%, son plus haut niveau depuis 2013. Ce chiffre est légèrement supérieur à la moyenne sur 5 ans de 275 tonnes.

La baisse des prix en fin d’année a soutenu la demande chinoise, ainsi que les craintes d’une bulle immobilière (avec de nouvelles restrictions sur l’achat de biens), la dépréciation du yuan et l’anticipation du Nouvel An chinois.

La demande des banques centrales au ralenti en 2016

La demande émanant des banques centrales a été au plus bas depuis 2010. Les  achats nets (383,6 tonnes) était de 33% inférieurs à ceux de 2015, en partie à cause de la pression accrue sur les réserves de change. Malgré cela, 2016 a été la septième année consécutive des achats nets par les banques centrales.

 

évolution demande or 2016
Évolution de la demande annuelle d’or 2016 versus 2015 (c) World Gold Council

La demande en or physique plombée par l’Inde

La demande des pays asiatiques, les plus gros consommateur d’or pour les bijoux, a considérablement baissé en 2016. La hausse des prix sur les deux premiers tiers de l’année, les obstacles réglementaires et fiscaux, le ralentissement économique de l’Inde et de la Chine étant les principales causes de la faiblesse du secteur.

La politique de démonétisation en Inde a conduit le marché à une quasi stagnation. Une série de développements réglementaires, de faibles moussons en 2014 et 2015 et l’envolée des prix de l’or ont enfoncé la demande indienne en pièces de monnaie d’or et lingots à son plus bas niveau depuis 2005.

La demande qui avait été plutôt bonne au 4e trimestre avec les fêtes de Diwali a été brutalement stoppée par l’annonce choc le 8 novembre de la politique de démonétisation avec un fort resserrement monétaire et une chute brutale des ventes d’or. Bon nombre des facteurs qui pesaient sur le marché de l’or de l’Inde en 2016 devraient perdurer en 2017.

Lien vers le résumé du rapport du WGC (en anglais)

Perspectives 2017 selon LBMA

Selon le rapport du London Bullion Market Association, la prise de gain observée en 2016 devrait se poursuivre en 2017. Si les prévisions diffèrent notablement d’un analyste à l’autre (22 en tout), la moyenne des différentes prévisions s’établit à 5,3% de hausse du cours de l’or en 2017, et 7% pour l’argent métal.

cours métaux précieux 2017
Prévisions des cours des métaux précieux (c) LBMA

Le rapport en .pdf et anglais

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

cours de l'or

Un début d’année difficile pour l’or… mais de l’espoir pour le second semestre

On savait que l’année 2016 avait été chaotique pour l’or. Aujourd’hui, la publication des chiffres …