tous les secrets de la facon acheter priligy france qui vous acheter levitra fait mal et non seulement
Accueil / Revue de web / Revue du web du 13 juillet : or durable et monnaie numérique
Cours de l'or sur les six derniers mois en euros - source AuCoffre.com

Revue du web du 13 juillet : or durable et monnaie numérique


Cette semaine, plusieurs actualités me semblent incontournables dans la revue du web. D’abord le cours de l’or, pour lequel les experts prédisent « un rebond estival » alors que les signaux géopolitiques et économiques sont au rouge. Mais également des explications sur le travail entamé en Suisse pour mettre en place des normes d’extraction aurifère propre. Et après un petit passage au fond d’une mine d’or en Australie, on parlera aussi de cette monnaie locale 100 % numérique mise en place en Normandie…

Cours de l’or : un « plancher avant un rebond estival » ?

Le métal précieux « pourrait avoir atteint un plancher avant un rebond estival », estiment les experts dans une analyse parue cette semaine et relayée sur plusieurs supports. Ainsi, « la contreperformance de l’or depuis le début de l’année (-3,7%) ne reflète pas du tout le retour de l’aversion pour le risque des investisseurs ni la remontée des tensions inflationnistes. »

En fin de semaine, les cours de l’or ont rebondi par rapport à leurs plus bas de la semaine, et cette tendance pourrait être appuyée par plusieurs éléments : la perspective toujours présente d’une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, et la faiblesse du billet vert.

On sait que les signaux géopolitiques et économiques devraient inciter les investisseurs à se positionner sur le métal précieux. Et encore plus dans un contexte favorable puisque le cours de l’or est bas. Je vous conseille donc, si vous ne l’avez pas encore lu, cette analyse sur l’incompréhensible désintérêt des investisseurs !

Cours de l'or sur les six derniers mois en euros - source AuCoffre.com

L’or durable, un défi difficile pour la Suisse

« La Suisse peine à s’approvisionner en or durable », titre LeTemps.ch dans un dossier du 11 juillet. Selon le site d’actualités, des acteurs de l’industrie minière ont travaillé à Genève sur le développement d’un modèle d’extraction propre, respectueuse de l’homme et de l’environnement. « L’enjeu concerne «plus de 15 millions de travailleurs dans le monde, dont 4,5 millions de femmes et 600 000 enfants. Les mines artisanales produisent entre 380 et 450 tonnes d’or par an, soit 17 à 20% de la production mondiale», estime la Direction du développement et de la coopération (DDC) », détaille LeTemps.ch. Ce n’est pas un défi nouveau pour la DDC, qui travaille sur son projet d’exploitation minière artisanale responsable et durable depuis 2005.

Dans ce cadre, l’exemple mis en place par la Mongolie – une association et une usine de traitement du minerai qui respectent des normes éco-responsables – est intéressant. Les spécialistes suisses souhaitent établir des « standards communs à un niveau international », et « un réseau global pour suivre les conditions de travail et tracer le parcours du métal de son extraction à sa vente finale ». La transition s’amorce petit à petit pour les Suisses, et l’article évoque aussi des labels mis en place dans le secteur privé. Fairmined en 2013, FairTrade Gold…

Chez AuCoffre.com, le label « Clean Extraction » a également été mis en place depuis quelques années. La Vera Valor en est un exemple.

Au Gabon, le gouvernement veut reprendre le contrôle de son or

Cette semaine, le Gabon a célébré la première édition de la journée nationale de l’or. Une journée qui a pris un ton particulier dans un contexte où « le gouvernement veut reprendre en main la production d’or », selon Rfi.fr dans un article du 9 juillet. Les orpailleurs « qui tiennent le secteur depuis des années sont inquiets ». Pourtant, selon le gouvernement 4 tonnes d’or sortent illégalement du pays et surtout, le ministre des Mines cherche à mieux cadrer l’exploitation. « « L’objectif, c’est la transparence, sortir de l’informel, afin que la production gabonaise monte en grade et la substance de l’or profite au plus grand nombre sur l’étendue du territoire national, », cite le site d’actualités.

Une mine d’or au fond du jardin !

Non loin de Brisbane, un Australien a découvert un étrange trésor sur son terrain : l’entrée de galeries et d’excavations d’anciennes mines d’or. Les mines, « enfouies depuis le début du siècle », font environ 6 mètres de profondeur. Et il n’est pas exclu qu’il en existe d’autres non loin.

Le propriétaire n’a pas souhaité garder le terrain et l’a revendu pour le même prix que lors de son achat, détaille le site FredZone.org. Et puisqu’on parle des trésors, je vous reparle de nouveau de ce qui est autorisé ou non en termes de découvertes ! Rien n’empêche de rêver un peu… même si c’est toujours plus sûr de s’offrir ses propres petits trésors.

Une monnaie locale 100 % numérique en Normandie

Direction enfin la Normandie pour terminer ce tour du web. A Saint-Lô, c’est une nouvelle monnaie locale qui est désormais en circulation, et qui est appelée à être accessible dans toute la Normandie. Avec une spécificité : le Rollon est 100 % numérique. Une « originalité par rapport à la plupart de la quarantaine de monnaies locales que compte l’Hexagone », rappelle LeFigaro.fr dans un article du 11 juillet. Le principe, lui, ne change pas : encourager le commerce de proximité, consommer localement et recourir aux circuits courts. Et « l’initiative se veut «éco-responsable» : pour intégrer le réseau Rollon, les entreprises devront respecter certains critères, comme des conditions de travail décentes ou l’utilisation de produits locaux ou bio », rappelle aussi le quotidien.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Cours de l'or en euros au 26 octobre 2018 - source AuCOFFRE

Revue du web du 26 octobre : le cours de l’or à la hausse sur fond de tensions

Regain de l’or cette semaine encore, alors que le métal précieux “retrouve son statut de …