Accueil / Monnaies d'or d'investissement / Offrir des pièces en or et en argent : ce qu’il faut choisir pour Noël ou les étrennes

Offrir des pièces en or et en argent : ce qu’il faut choisir pour Noël ou les étrennes


Je vous parle parfois de la place de l’or en Chine et en Inde, notamment à la période des mariages ou lors de certaines fêtes. On offre le métal précieux parce qu’il est chargé de symboles, pour assurer richesse, opulence et prospérité, ou encore pour participer à l’épargne d’un proche.

Cette coutume est-elle seulement limitée à l’Inde et à la Chine ? Pas du tout ! Depuis l’Antiquité romaine, notre culture européenne intègre aussi le fait d’offrir de l’or pour marquer la nouvelle année… ou pour contribuer au capital de ses enfants ou petits-enfants. Quelles sont les pièces les plus intéressantes à offrir, et pourquoi faut-il aussi se tourner vers l’argent ? Je vous propose un décryptage et un petit tour d’horizon des valeurs incontournables.

Pièces en or : quelles sont les valeurs sûres ?

Lorsqu’on choisit des pièces d’or pour offrir un certain capital à un proche ou pour transmettre des valeurs, il faut raisonner en termes d’investissement. Il faut donc se tourner vers un or d’investissement, un actif qui va jouer son rôle de couverture en période de crise.

Les pièces d’investissement remplissent plusieurs caractéristiques : il s’agit de pièces frappées après 1800, qui ont eu ou qui ont toujours un cours légal dans leur pays d’origine et qui sont exemptes de TVA. Elles doivent présenter une pureté égale ou supérieure à 900 millièmes, et être vendues à un prix qui ne dépasse pas 80 % de la valeur de l’or qu’elles contiennent.

Cette première « check-list » permet déjà de faire un tri. Il faut ensuite se tourner vers les pièces dont la prime offre de bonnes perspectives. Et dans le cas des étrennes, on peut en profiter pour diversifier ses achats… voire permettre de démarrer une petite collection à bon potentiel.

Enfin, j’en parlais il y a quelques semaines sur le blog : l’or est une valeur de transmission de son vivant. Et c’est encore plus vrai à l’approche des fêtes, à un moment où le fisc autorise tout à fait le don d’usage lorsque le présent est lié à un événement en particulier.

Napoléon 20 F, 20 F suisse ou Souverain britannique …

Parmi les incontournables, on peut bien sûr évoquer le Napoléon 20F. Il s’agit d’une pièce emblématique – et pour certains, c’est même la pièce qui était traditionnellement offerte par les grands-parents une fois par an. Le Napoléon 20F est une pièce frappée pour circuler et s’échanger, une pièce résistante avec une pureté de 900 millièmes. Et si la Marianne Coq est la plus connue, la Napoléon se décline aussi en pièces de 5 Francs, de 10 Francs (la demi-napoléon), 40, 50 et 100 Francs. Autrement dit, on en trouve pour tous les budgets.

Pièce or 20 Francs - Napoléon III

La 20 Francs Vreneli suisse présente les mêmes caractéristiques que le Napoléon 20F (et que ses autres cousines de l’Union latine). En plus d’une fiscalité avantageuse, c’est une pièce qui s’échange facilement… et qui a de belles qualités esthétiques. Il faut dire qu’elle est issue d’un pays dont la tradition d’orfèvrerie est connue et respectée !

Le Souverain britannique compte aussi parmi les pièces remarquables. Aussi emblématique que la Napoléon 20 Francs, elle porte une bonne partie de l’histoire de l’Empire britannique. Et au-delà de cette portée historique, il s’agit d’une pièce bullion universellement reconnue, qui s’échange facilement.

Des pièces de collection aux qualités d’investissement

Le Napoléon 20 Francs décliné en version VeraMax CollectorFaut-il pour autant laisser de côté les collections ? Non, mais à condition de choisir des pièces qui présentent un bon intérêt en termes d’investissement et de rester dans une logique de placement. La série des VeraMax Collector a été imaginée dans cet esprit. Le dessin de chaque pièce s’inspire de pièces emblématiques, qui ont marqué l’histoire. Le Souverain britannique par exemple, le 20 Francs suisse ou encore le Napoléon 20F… Chaque pièce est à collectionner, tout en présentant des qualités numismatiques et d’investissement qui font de la VeraMax Collector une excellente alternative pour varier les placements. C’est aussi un achat plus abordable pour un cadeau, tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse.

Et la pièce bijou alors ? C’est le cas de la Vera Vita, qui avait été présentée lors des rencontres AuCoffre 2017. Elle est toujours une excellente alternative pour un cadeau qui a du sens, un actif de protection qui peut être porté ou conservé à l’abri des regards.

De belles opportunités parmi les pièces en argent aussi

Quand on parle de diversification du portefeuille et d’investissement accessible à tous les budgets, il faut aussi penser à l’argent. C’est un métal de plus en plus recherché, une valeur complémentaire à l’or appelée à prendre de plus en plus de place dans les années à venir. Mais c’est aussi un placement bien plus accessible avec un budget raisonnable. Pourquoi ne pas en profiter pour éveiller un intérêt chez les jeunes investisseurs ?

Comme les pièces d’or, les pièces d’argent sont d’abord des objets qui ont du sens. Certains sont particulièrement chères au cœur des Français : on peut citer la 50 F Hercule. Comme la Napoléon 20F, c’est une pièce qui s’offre en famille ou qui se lègue de génération en génération. C’est aussi une pièce qui a des avantages en termes d’investissement, pure à 900 millièmes. Elle bénéficie de la même fiscalité avantageuse que les pièces d’or à la revente. La Hercule 10 Francs et la 5 Francs Semeuse sont tout aussi intéressantes et porteuses d’histoire.

D’autres pièces d’investissement sont aussi incontournables, comme la Vera Silver. Des pièces d’une once au titre très pur de 999,7 ‰, et qui ont aussi l’avantage d’une fiscalité avantageuse à la revente.

Découvrir les offres du moment sur AuCoffre.com

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

jeunes achat or

Les jeunes (aussi) achètent de l’or

L’or, un “truc de vieux” ? Il faut croire que non ! Le métal jaune semble désormais s’ancrer dans les mœurs des plus jeunes générations. C’est ce qui ressort de l’enquête OpinionWay du mois d’août, les moins de 35 ans détiennent même plus d’or (12%) que les + de 65 ans (11%).