tous les secrets de la facon acheter priligy france qui vous acheter levitra fait mal et non seulement
Accueil / Revue de web / Revue du web du 09/03 : Russie, fiscalité, marchés, bitcoin
cours or 09 mars 2018
Cours de l'or en euro (c) Cotation AuCOFFRE.com

Revue du web du 09/03 : Russie, fiscalité, marchés, bitcoin


Pas de tendance franche pour l’once cette semaine, avec un cours en cuvette et une reprise en fin de semaine. L’actualité de l’or se situe plutôt à l’Est, où la Russie continue de s’affranchir avec l’or, et sur loretlargent.info où d’importantes informations ont été publiées, notamment sur la fiscalité des métaux précieux et l’interview de J.C. Cabelguen.

Cours de l’or : reprise en fin de semaine

L’or n’est pas dans les radars de l’actu cette semaine. Pas de tendance lourde pour l’once qui a faiblement réagi aux annonces commerciales de Trump, et qui reprend en fin de semaine en dollar et en euro.

cours or 09 mars 2018
Cours de l’or en euro (c) Cotation AuCOFFRE.com

La Russie continue de s’affranchir grâce à l’or

Dernièrement, la “stratégie or” de la Russie a fait les choux gras de l’agence de presse gouvernementale (russe) Sputnik avec pas moins de 4 articles :
Pourquoi la Russie achète-t-elle toujours plus d’or ?
“Les réserves de change russes sont désormais constituées d’or à 18%. L’objectif de cette augmentation des réserves en or est de se prémunir contre les fluctuations du taux de change, ainsi que contre l’effet des sanctions”
La Russie accumule des réserves d’or record : depuis l’imposition des sanctions occidentales, la Russie ne cesse d’accroître ses réserves d’or.
Les raisons pour lesquelles la Russie a augmenté de 150% ses exportations d’or
La Russie affiche ainsi une position clairement pro or.

Gold is money

Quand à cet article qui explique que “le bitcoin pourrait évincer les devises ordinaires et même l’or”, je suis extrêmement sceptique dans la mesure où le bitcoin n’est pas une monnaie. Comme le souligne Jean-Charles Cabelguen que j’ai interviewé à ce sujet cette semaine, le bitcoin est un actif spéculatif et pas une devise, même si on peut régler des paiements avec. C’est également l’avis de la Banque de France, dans une note publiée le 5 mars 2018, avec les points qui contredisent les critères qui font d’un actif une (bonne) monnaie.

Pour l’heure, la plupart des banques centrales préfèrent disposer d’or dans leurs réserves que de bitcoins. C’est normal, le métal jaune est un actif tangible de protection et a toujours eu un rôle monétaire. On ne saurait imaginer une valeur refuge aussi volatile que le bitcoin.

Fiscalité de l’or

Cette semaine, j’évoquais également les conséquences de la nouvelle loi de finance sur les métaux précieux. Peu de choses au final, pour la plupart des produits en or. Les nouvelles mesures n’empêche aucunement de continuer de vendre ou d’échanger librement de l’or, du moment que le montant reste inférieur à 5000 euros.

Les marchés perdent la face

Cet article du Monde fait écho à l’interview que Philippe Béchade m’accordait cet été à propos de son livre Fake News. “Les marchés ont perdu toute faculté à délivrer la moindre information sur l’état du monde réel”, déclare Stéphane Foucart, journaliste au service « Planète ». Conséquences ? Pour P. Béchade, “Les marchés sont devenus des machines à produire des prix, ils ont perdu leur rôle qui consistait à déterminer une valeur utile pour le plus grand nombre d’opérateurs et sont devenus complètement déconnectés des prix réels.”
L’économie évolue actuellement derrière des écrans de fumée où seuls quelques rares actifs tangibles comme l’or conservent encore une valeur “réelle”.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Cu

Revue du web du 1er juin : Italie, or éthique et investissement

Dans cette première revue du web du mois de juin, on parle du cours de …