Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Revue de web / Revue du web du 24 avril : une amende Libor pour la Deutsche Bank

Revue du web du 24 avril : une amende Libor pour la Deutsche Bank


L’information de la semaine, c’est l’amende record qui a été infligée à la Deutsche Bank. La banque allemande, qui a reconnu son implication dans le scandale du Libor, a été condamnée à verser plus de deux milliards d’euros aux autorités américaines.
Taux interbancaires, monnaie virtuelle et extraction aurifère : le tour de l’actualité de la semaine !

Libor et Euribor : deux milliards d’euros d’amende

Le scandale du Libor, le London Interbank Offered Rate, vient de coûter très cher à la Deutsche Bank. La banque allemande a « reconnu une défaillance de ses systèmes de contrôle » et a plaidé coupable, selon LeMonde dans un article du 23 avril.

La Deutsche Bank a reconnu des manipulations frauduleuses entre 2005 et 2010 sur le Libor et sur l’Euribor (Euro interbank offered rate). Or, ces taux interbancaires de référence ont une incidence « sur une masse énorme de produits financiers », selon le site d’actualités. « Le Libor influe notamment sur des prêts aux ménages et aux entreprises », précise Lecho.be le 23 avril.

En payant une amende de 2,17 milliards de dollars, soit un peu plus de 2 milliards d’euros auprès des autorités américaines et britanniques, la première banque allemande évite des poursuites pénales. La décision évite également à la maison mère de perdre sa licence bancaire aux Etats-Unis.

Monnaie électronique : fin de Moneo, Bitcoin à Gand

Le porte-monnaie électronique tire sa révérence. « Quinze ans après son lancement en grande pompe, le porte-monnaie électronique Moneo ferme », rappelle LeParisien.fr dans un article du 18 avril. Un service qui n’a jamais « décollé », rappelle le site d’information : seuls quelques milliers d’utilisateurs en France sont concernés par sa fermeture.

Depuis quelques jours, Gand est devenue la première ville de Belgique où il est possible de payer en bitcoins. « Elle est totalement indépendante du système bancaire et permet d’acheter sur le net. Mais, désormais, il est aussi possible de payer avec des bitcoins dans certains magasins gantois », détaille RTBF.be le 18 avril.
Le site d’actualités évoque quand même l’aspect spéculatif de la monnaie virtuelle : « apprenant l’expérience gantoise, la Banque Nationale de Belgique a lancé jeudi un avertissement sur les risques qui sont liés, selon elle, à l’utilisation du bitcoin et d’autres monnaies virtuelles. »

En images : la Guyane sur une montage d’or ?

Selon la société d’exploitation canadienne Colombus Gold, le site de la Montagne d’or en Guyane pourrait se révéler un gisement aurifère de premier plan. « 150 tonnes d’or, soit l’équivalent de la production guyanaise des 30 dernières années », détaille Guyane.la1ere.fr dans un article du 22 avril. La société minière canadienne continue d’explorer le site, au sud de Saint-Laurent du Maroni. La demande de permis d’exploitation devrait être déposée dans les deux ans.

La production d’or a bondi depuis plusieurs années en Guyane. « Il y a une recrudescence des demandes de permis de recherche », estimait déjà en janvier 2013 Denis Labbé, alors préfet de la région. La complexité de la Guyane ? Allier l’exploitation aurifère à la protection de l’environnement

Les pièces d’or disparaissent… à la banque

Près de 300 pièces d’or et d’argent avaient été confiées à une caisse locale du Crédit Mutuel par un père de famille en 2004. Trois ans plus tard, après son décès, les enfants veulent récupérer le trésor familial. Las, la banque l’a perdu. « L’avocat de la banque a avancé une explication : lors de leur transfert vers la caisse régionale du Crédit mutuel, en raison de travaux affectant la caisse locale de Saint-Mars-la-Jaille en « 2006-2007 » les pièces auraient été « confondues » avec un autre lot », raconte LeParisien.fr dans un article du 22 avril. Depuis, les frères et sœurs ont assigné la banque devant le tribunal. Une perte qui aurait sans doute pu être évitée en louant un coffre externalisé

Dark Vador version or !

C’est l’information plus légère de cette fin de semaine. Au Japon, le joaillier japonais Ginza Tanaka a dévoilé un masque de Dark Vador en plaqué or. L’œuvre a été réalisée pour célébrer la sortie dans quelques mois du prochain volet de Star Wars. L’artiste a également réalisé une série de pièces en or à l’effigie de Dark Vador et de ses Stormstroopers, précise LaDepeche.fr le 22 avril.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Revue du web du 28 décembre : 2019 année de crise ?

Cette fin d’année est fortement agitée du côté de Wall Street. Difficile de comprendre ce …